Print This Post
Enlèvement de véhicules en masse à Montpellier

Les News-enlevement epave 26-11-2012

 

Enlèvement de véhicules en masse à Montpellier

Fin septembre, à Montpellier, une quarantaine de véhicules ont été mis à la fourrière. Garés devant la résidence des Jardins de l’Aqueduc, ils étaient en infraction avec la loi. Une société d’enlèvement de véhicules est donc intervenue. Pourtant, les habitants de ce lotissement ne peuvent pas faire autrement que de se garer devant puisqu’il n’y a pas suffisamment de places de parking.

Le contexte

Cette résidence a été construite il y a près de cinq ans, et est gérée par l’agence Probby, qui s’occupe principalement de louer des logements à des étudiants. Les locataires vivent souvent en couple ou en colocation, ce qui peut vite doubler le nombre de voitures à garer. Du fait du manque de places de parking, les étudiants ont donc pris l’habitude de se garer sur des emplacements non autorisés, et ont eu du mal à croire que leur voiture avait été enlevée. « Cela fait trois ans que je suis là, et il a toujours été d’usage de se garer d’un côté de la route », déclare l’un des riverains. Sauf que cette fois, la fourrière est passée.

La réponse de la municipalité

Fasse à l’enlèvement des véhicules, la municipalité a reçu des plaintes. Elle affirme avoir prévenu les riverains que les voitures allaient être enlevées si elles restaient parquées de façon contraire à la législation.

Un nouvel arrêté est entré en vigueur, concernant l’enlèvement de tous les véhicules se trouvant dans cette rue. Mais il se trouve que l’affiche devant informer les riverains de ce changement a disparue… Le problème, c’est surtout qu’aucune solution n’a été proposée pour permettre à chacun de pouvoir se garer convenablement.

Finalement, l’enlèvement de véhicule est aussi une affaire de municipalité, et dépasse parfois la simple citoyenneté.