Recyclage-Enlevement d’épave

 

 

Avec un âge moyen du parc automobile français de plus de 9 ans, il reste de la pièce pour environ 1 véhicule sur deux. En moyenne, 19% des pièces sont réutilisées.

 

  Le recyclage automobile

 

recycler une voiture epaveDans la filière, les casses ou ferrailleurs occupent une place particulière et sont souvent les derniers vers lesquels on se tourne pour recycler ou se débarrasser de sa voiture hors d’usage (de son epave…)

La profession des casseurs a connu une véritable révolution et la sélection naturelle a fait son travail. Aujourd’hui, un produit noble et citoyen émerge : La pièce de réemploi n’est plus un tabou, au contraire. Elle est d’ailleurs à 98% strictement d’origine, elle ! Ironie du sort, c’est souvent par accident que nous sommes arrivés là… La plupart des acteurs de la pièce de réemploi sont aujourd’hui de vraies entreprises certifiées et hautement qualifiées. Mais à défaut de « ferrailleurs », ils « font ensemble » maintenant !

 

« La pièce de réemploi ne sera jamais concurrente de la pièce neuve car elle en est naturellement complémentaire ».

 

intervention

Depuis le 6 Février, le gouvernement français a fait paraître le décret 2011-153, qui met enfin la France en ligne avec les directives européennes en définissant ce que doit être dorénavant la gestion des vehicules hors d’usage.

Dans la filière du recyclage, la société responsable de l’enlevement, du transfert et du suivi des VHU vers les sites de démontage. Il doit produire une traçabilité complète du véhicule, optimiser son recyclage et gérer ensuite la destruction de sa carte grise.

Une fois les véhicules récupérés, leur traitement vers un recyclage est garanti à 95%.

Le nouveau décret précise que tout réseau constructeur doit mettre en place un maillage complet de centres VHU, dont la densité sera précisée par arrêté au printemps. Le service d’enlèvement et de distribution déployé permettra un meilleur suivi.